La médecine rurale est malade! La MRC et Coopérative dénoncent la situation au Ministre de la Santé

Crédit photo:  Alain Bérubé, Journal La Pensée de Bagot

C’est le 8 février dernier que la MRC d’Acton et la Coopérative de Santé de la MRC d’Acton ont tenu une conférence de presse visant à dénoncer la situation des soins de proximité au Premier Ministre du Québec et à son Ministre de la Santé.

Le Ministère de la Santé a annoncé, à la mi-janvier aux dirigeants de la Coopérative de Santé qu’aucun médecin ne serait attribué à la MRC d’Acton pour l’année 2016, malgré l’annonce du départ de deux médecins en mars et août 2016.  La Coopérative a sonné l’alarme depuis juillet 2015 au CISSS Montérégie Est et au Ministre de la Santé concernant la situation et ce, pour les avertir de ce qui s’en venait à court-terme.

Les faits:

+ de 20 ans sans nouveau médecin de famille attribué dans la MRC selon le système de répartition des effectifs médicaux actuellement en place.  Fort est de constater que le système ne marche pas pour les régions rurales!

50% des médecins de la Coopérative auront quitté la pratique médicale en 2015-2016.  À la grandeur de la MRC, il s’agit de 3 médecins sur 7 qui auront quitté la médecine.

70% de la population sera privée de soins de proximité dans la région, soit 11,000 personnes sur 15,500.

Au Québec, il y a 1 médecin pour 855 habitants.  Si on considère qu’un médecin peut prendre en charge 1,500 patients en moyenne, on ne peut plus utiliser l’excuse de la pénurie pour justifier la situation dans la région.

Dans la région voisine de la Mauricie-Centre du Québec (incluant Drummondville), il y a 1 médecin pour 959 habitants.

Dans la région de la Montérégie-Est, il y a 1 médecin pour 1,183 habitants.

Dans la MRC d’Acton, il y aura 1 médecin pour 4,304 habitants!!!  C’est visiblement insuffisant et inéquitable.

7 médecins:  C’est le déficit qu’accuse la MRC d’Acton pour recevoir le même niveau de soins qu’en Montégérie-Est! 

Lorsque l’on constate cela, on ne peut arriver qu’à une seule conclusion:  LA MÉDECINE EN MILIEU RURAL EST VRAIMENT MALADE!  Et il revient au Ministre de la Santé de lui redonner la Santé!

CE QUE LES DIRIGEANTS DE LA MRC D’ACTON DEMANDENT:

 1.  La MRC d’Acton a besoin de 4 nouveaux médecins, dans l’immédiat pour combler le départ des médecins et ouvrir un service de sans rendez-vous.

2.  A moyen-terme, obtenir 3 autres médecins, pour obtenir un service de proximité équivalent au service offert dans les milieux urbains

3.  Revoir la répartition des effectifs médicaux de manière à octroyer à la région les médecins requis au fur et à mesure des départs.  Nous refusons d’aller de crise en crise pour obtenir des soins!

4.  Établir un cadre GMF adapté aux petits milieux comme le nôtre en modulant les obligations et le support en fonction des effectifs médicaux en place.  Donner aux régions le même support et le même financement (proportionnellement) que ceux offerts en milieu urbain.

À TOUTES LES RÉGIONS RURALES DU QUÉBEC, QUI VIVENT LA MÊME SITUATION, FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX AUPRÈS DU MINISTRE.  Les milieux ruraux méritent le même respect et les mêmes services que les milieux urbains!  Chaque citoyen contribue équitablement par ses impôts et taxes.  Chaque citoyen et chaque milieu a donc le droit de recevoir des soins et des services avec la meilleure équité possible.

Nous voulons des solutions durables pour sauver la médecine rurale qui est réellement en péril au Québec!

Liens:

Voir l’allocution complète de Monsieur Jean-Marie Laplante, préfet de la MRC d’Acton en cliquant ici

Voir l’allocution complète de Madame Nicole Saulnier, directrice générale de la Coopérative de Santé de la MRC d’Acton en cliquant ici

 

Leave a reply